Le grand John Maskelyne

John Nevil Maskelyne, inventeur et magicien de génie

 

John Maskelyne magicien Lyon La magie est pratiquée depuis des siècles et si elle fait encore rêver lors d’animation pour noël c’est parce que des magiciens comme Hugo Marceau ont su en conserver les fondements dans leurs tours de magie.
Intéressons-nous à l’illusionniste John Nevil Maskelyne, petit tour d’horizon de sa vie et de sa magie.

John Nevil Maskelyne un inventeur avant tout :

John Nevil Maskelyne est né en 1839 à Cheltenham en Angleterre. Le bricolage est sa passion depuis son plus jeune âge. Il devient apprenti horloger et ne perd pas une occasion de bricoler dès que son emploi du temps le permet.

Ses loisirs se limitent à la création de machine et d’appareils en tous genres. Du fil à couper le beurre et le fromage à la première machine à écrire anglaise… John Nevil Maskelyne rivalise d’ingéniosité.

Mais ce qui va le faire connaître c’est surtout l’invention des toilettes publiques avec un système révolutionnaire pour l’époque, l’ouverture de la porte exigeant d’y insérer une pièce de monnaie d’un penny.

Au cours de sa vie, John Nevil Maskelyne déposé pas moins de 40 brevets dans divers domaines comme la signalisation ferroviaire ou encore la télégraphie.

 

Quand l’inventeur devient illusionniste :

John Maskelyne magicien LyonJohn Maskelyne magicien LyonLe moins que l’on puisse dire c’est que le parcours de John Maskelyne est plus que atypique. Là où la majorité des magiciens ont commencé à toucher à la magie en s’inspirant d’autres illusionnistes, John lui s’efforça de démonter les trucages de magiciens à l’époque célèbres comme les frères Davenport. Après avoir effectué un stage auprès des frères magiciens, John révéla au grand jour la supercherie et démasqua leur pratique frauduleuse.

Il alla même jusqu’à reproduire le fameux cabinet magique pour démontrer les subterfuges utilisés. Une démonstration qui mis fin à la carrière de magicien de scène des frères Davenport.

En 1873, John  Maskelyne créé son propre théâtre “Egyptian Hall”. En effet il y prépare et organise des numéros à couper le souffle. Il transforme alors l’illusion en art de scène.

Faire sortir des personnes enfermées dans des caisses clouées, faire disparaître des objets sous le nez des spectateurs. Faire léviter à travers un cerceau en feu une personne choisit au hasard… Les tours de magie de John  Maskelyne vont fasciner bon nombres de magiciens.

En 1894, il publia un livre dans lequel il dévoile les trucs des utilisés par les tricheurs. Un ouvrage qui rencontrera un énorme succès.

À sa mort, son fils, Nevil Maskelyne, lui-même magicien, repris le flambeau. Mais il faut croire que le gène de la magie est héréditaire car son petit-fils, Jasper Maskelyne, fût lui aussi magicien à ses heures.